Quel détecteur de fumée choisir pour votre domicile ?

Ne pas confondre avec les détecteurs de monoxyde, qui eux ne sont pas obligatoires mais très efficaces pour votre sécurité (voir ici l'article pour les détecteurs de monoxyde) !

Que dit la législation :

L'obligation d'avoir un détecteur de fumée en France date depuis mars 2015. En effet, tout propriétaire ou locataire se doit d'avoir installé un détecteur de fumée dans son logement. L'objectif de cette installation est d'alerter en temps réel les occupants de l'habitation lors d'un départ d'incendie en émettant un signal sonore très puissant. Pour les personnes sourdes, il existe aujourd'hui des détecteurs de fumée spécialement adaptés en envoyant une alerte par un signal lumineux ou vibrant.

Qu'est-ce que la conformité CE :

Un détecteur de fumée est en fait un avertisseur totalement autonome, d'où son nom officiel "DAAF" (Détecteur Autonome Avertisseur de Fumée). Pour que votre D.A.A.F soit en règle, celui-ci doit être conforme à la norme européenne "EN 14604" en étant estampillé "CE". Ce marquage européen "CE" certifie que votre détecteur de fumée a été contrôlé en usine lors de sa sortie de fabrication par un laboratoire agréé et indépendant. Ce marquage "CE" permet également aux produits de circuler librement dans l'espace économique européen. A savoir : les détecteurs respectant la norme EN14604 disposent d'un bouton "TEST" afin de tester le bon fonctionnement du détecteur de fumée ainsi que de sa sonnerie ! Vous l'aurez compris, le marquage "CE" est le minimum requis pour être conforme à la loi.

Qui doit installer un détecteur de fumée :

Que vous soyez propriétaire, locataire résidentiel ou saisonnier dans un logement privé ou collectif et que le logement soit vide ou occupé, vous avez l'obligation d'installer un détecteur de fumée. Attention, dans un logement à plusieurs niveaux, il en faut un par étage !
Si vous êtes locataire, c'est au propriétaire ou au bailleur d'installer à ses frais un détecteur de fumée avant votre aménagement. Dans le cas contraire, si vous êtes déjà installé, le propriétaire a le choix de vous  fournir l'appareil dont l'installation restera à votre charge, ou de vous rembourser l'achat. Pour le remboursement, le locataire doit présenter une facture d'achat, et non le déduire sur le montant du loyer. L'entretien et le changement des piles du détecteur de fumée incombent au locataire.

Entretien du détecteur de fumée :

le plus souvent, le détecteur de fumée utilise des piles alcalines qui ont une durée de vie de 1 à 5 ans. Pour les piles en Lithium, la durée de vie est assurée pour 5 ans. En ce qui concerne les piles "scellées", celles-ci durent 10 ans, mais ne peuvent pas être changées. Il faudra donc prévoir de racheter un nouveau détecteur !
L'entretien consiste à dépoussiérer l'appareil au moins une fois par mois avec un chiffon très légèrement humidifié sans détergent agressif. Pensez aussi à aspirer les grilles d'aération avec une brosse à poils souples.
L'entretien consiste aussi à tester le bon fonctionnement de l'appareil en appuyant sur le bouton "TEST", et de changer les piles lorsque le détecteur émet des bips réguliers et espacés (avertissement de la fin de vie de la batterie).

A quel endroit installer le détecteur de fumée :

La fumée étant plus légère que l'air, il est fortement recommandé de l'installer le plus haut possible dans un couloir ou dégagement desservant les chambres. A fixer sur un plafond (au centre de préférence) ou sur un mur en évitant les angles d'environ 30 cm au moins. Évitez aussi les sources de vapeurs comme la cuisine ou salle de bain ainsi que la proximité d'une bouche d'aération ou d'une cheminée. Les détecteurs sont livrés avec une notice explicative.

Quel prix pour un détecteur de fumée :

A éviter, les détecteurs de fumée sous les 10€ ou sans le sigle "CE", en effet il y a de forte chance que la qualité de celui-ci s'en ressente et qu'il finisse à la poubelle ! Le tarif médian est de l'ordre de 10/20€ et 30/40€ pour les plus sophistiqués.

Assurance et détecteur de fumée :

Même si vous n'êtes pas équipé d'un détecteur de fumée, la loi n'a prévu aucune sanction. Et en cas d'incendie, l'assurance ne pourra pas vous refuser de vous indemniser au motif que vous n'aviez pas d'équipement ! Toutefois, nous savons que ce dispositif peut vous sauver la vie. A savoir : 7 incendies sur 10 ont lieu la journée et 7 décès sur 10 arrivent la nuit...